Bannière
Accueil Recherche
Recherche

Activités de Recherche sur les Cétacés et les Oiseaux marins, les Activités Humaines et leurs Impacts

La protection de la biodiversité méditerranéenne est un enjeu majeur, dont les cétacés et les oiseaux marins font partie. C’est pour cette raison que nous avons mis en place depuis 2005 un programme de recherche (programme « TOP-HABITAT ») visant à améliorer les connaissances sur l'écologie de ces animaux en Méditerranée nord-occidentale (relations aux paramètres environnementaux, mouvements, fidélité au site, comportement alimentaire, identification de sites vitaux …) pour mieux les protéger, eux et leur habitat, tout au long de l'année.

De façon générale, les zones utilisées par les animaux pour s'alimenter ou se reproduire sont également fréquentées ou exploitées par l'homme. Et les actions de ce dernier, dans et sur le milieu marin, sont loin d'être négligeables à tous les niveaux de la chaîne alimentaire. Conscients de cela, nous avons donc choisi d'axer une partie de notre recherche sur les interactions pouvant exister entre les activités humaines et les cétacés à travers notre programme : « IMPACT-CET ». Ce programme a pour but de donner aux décideurs des éléments concrets (identification des problématiques, estimation des impacts, localisation des zones à risque….) et de leur proposer des solutions en vue d'une meilleure gestion et conservation des Cétacés et Oiseaux marins.

Par ailleurs, parce que le suivi des populations (monitoring) est indispensable aux gestionnaires d’Aires Marines Protégées pour estimer l’efficacité des mesures de protection, nous avons développé le programme « MONITOR ». Ce programme vise à tester et à améliorer les différentes méthodes et moyens de collecte de données en mer (science participative, éco-volontariat, ferry, hélicoptère de la Marine Nationale), tout en réduisant les coûts des missions afin de pouvoir réaliser des suivis réguliers et fréquents des populations.

Enfin, localisés à Montpellier, nous nous inscrivons aussi comme acteur de notre territoire et nous menons dans le Golfe du Lion un programme centré sur le Grand dauphin (programme « GDL »). Associant collecte éco-citoyenne de données d’observation, campagnes de photo-identification, étude sur les activités humaines en interaction avec cette espèce et sensibilisation des professionnels, des élus et des scolaires, ce programme se veut fédérateur et participatif. Dans ce cadre, nous participons activement au projet GDEGeM coordonné par le GIS3M.

Notre domaine d’action est vaste tout comme notre zone géographique d’étude (la Méditerranée), et nous collaborons aussi à d'autres programmes de recherche sur les cétacés, les oiseaux marins, les tortues ou les activités humaines en mer (navires, pêcheurs, éolienne, macro-déchets…) aux côtés du Centre de Recherche sur les Mammifères Marins de La Rochelle (CRMM), du Museum National d’Histoire Naturel, de l’Ifremer, du GIS3M, du WWF-France, de la Fondation Nicolas Hulot, de l’Agence des Aires Marines Protégées (AAMP), de l’ISPRA (Italie) et de l’ACCOBAMS entre autres.

 

DIAPORAMA

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow